Comment participer au Carnaval de Rio ?

Le carnaval est une fête nationale au Brésil, célébré dans les principales villes du pays avec intensité. Événement coloré, chaleureux, hédoniste se déroulant dans une atmosphère débridée et frénétique, il est l’un des carnavals les plus spectaculaires du Monde et sera un temps fort de votre voyage Bresil.

Celui de Rio est certainement le plus réputé, avec des danses, des parades et de la musique qui envahissent les rues durant plusieurs jours.

Les prochaines dates seront du 13 au 17 février 2015, du 5 au 9 février 2016 et du 24 au 28 février 2017.

Mais pour y participer, il est fortement conseillé de s’y prendre à l’avance !

Les lieux du carnaval de Rio

carnaval rio

La parade multicolore dans le Sambódromo constitue l’apothéose du carnaval de Rio, avec ses chars géants, ses percussions et ses danseurs. Mais partout dans la ville se déroulent des fêtes et des bals costumés. Des concerts gratuits s’organisent, notamment près de l’Arcos do Lapa, sur la Praça Floriano ou encore dans le Largo do Machado. La Praça Cardeal Câmara devient ainsi une scène à ciel ouvert durant toute la durée des festivités, avec plusieurs groupes de samba différents qui se succèdent chaque soir de 22 h à 2 heures. Les défilés sur la Zona Sul se terminent souvent par un plongeon rafraichissant dans l’océan.

Participer aux défilés libres

Le carnaval de rue permet très facilement à chacun de se joindre à l’un ou l’autre des 400 bandas, parades ambulantes défilant au son des fanfares ou blocos, groupes de personnes à demi organisées, parfois attachées à un bar ou un quartier, déambulant quant à elles au rythme de chanteurs et percussionnistes, sur un thème ou une couleur commun.
Il suffit de se présenter sur place, avec ou sans costume, en connaissant certaines des chansons de carnaval pour s’intégrer aux chants. Pour ne rien rater, la liste complète de ces festivités avec leurs horaires peut s’obtenir auprès de son agence de voyage, ou sur place, à l’office du tourisme ou à l’accueil des hôtels. On peut aussi se promener au hasard des rues et rejoindre un défilé dont l’ambiance nous attire particulièrement.
Parmi ces groupes, on peut citer notamment :
– la Banda de Ipanema, se produisant sur la Praça General Osório, à Ipanema le samedi à 16 heures, avec ses nombreux drag-queens.
– la Banda de Sá Ferreira, qui défile le long de l’Océan, à Copacabana, les samedi, dimanche, lundi et mardi à 16 heures.
– les Carmelitas, qui se donnent rendez-vous à l’angle des rues Dias de Barros et Ladeira de Santa Teresa, le mardi à 8 heures, avec ses participants déguisés en Carmélites.
– le Suvaco de Cristo, bloco très populaire qui se réunit le samedi du carnaval rue Jardim Botânico
– le Monobloco, bloco de plus de 400 000 participants qui clôture les festivités le dimanche suivant le carnaval, à 7h, sur l’avenue Rio Branco.

Participer aux défilés des écoles de samba

Participer aux défilés dans le Sambódromo est une expérience inoubliable et enchanteresse. Les costumes sont éblouissants, colorés, avec des coiffures débordant de plumes aux couleurs chatoyantes et de longues capes flottantes à paillettes. Les 12 écoles de samba se produisent chacune durant 80 minutes devant 90 000 spectateurs dans ce stade à ciel ouvert. Le samedi suivant, les vainqueurs désignés alors auront droit à une parade, le Défilé des Champions. Chaque école rassemble entre 3000 et 5000 membres, avec 200 à 400 tambours chacune ; les participants entrent dans le stade, puis la samba est lancée. S’ajoutent ensuite les immenses chars allégoriques, les enfants de l’école, des célébrités, et les baianas, des femmes costumées dansant dans leurs jupes à cerveau.
Les billets pour y assister sont chers, coûtant souvent plus du double que leur prix officiel, qui s’élève selon les places de 130 à 550 R$. Les meilleurs secteurs sont le 9 et le 7 ; puis viennent par ordre décroissant le 11, le 5 et le 3. Si le billet est acheté à un revendeur, il est important de s’assurer que le ticket en plastique indiquant un numéro de place est accompagné d’une bande magnétique. La couleur varie selon les dates.
Si l’on souhaite faire partie du défilé, il est nécessaire de choisir son école de samba plusieurs mois à l’avance, de s’informer du thème de l’année, puis de prendre contact avec l’école pour commander son costume et participer, le cas échéant, aux répétitions.

Quelques conseils pratiques

Le carnaval de Rio n’est pas particulièrement « dangereux ». Bien sûr, comme dans tout événement réunissant une foule dense et déchaînée, les risques existent. Les gens sont là pour s’amuser et délirer, et non pour se plier à un excès de politesses : bousculades, pieds écrasés, dragues appuyées font partie du quotidien. L’alcool coule à flots, et la caipirinha peut échauffer les esprits et conduire, comme partout à quelques dérapages, mais l’ambiance reste très festive. Et comme dans tout rassemblement, les pickpockets s’en donnent à cœur joie…
Il est donc conseillé de ne pas se promener avec des objets de valeur, pour ne pas les égarer ou se les faire voler, et de conserver son argent dans une pochette bien accrochée à sa ceinture, ou dans une banane. Les objets électroniques doivent être protégés par des sacs en plastiques en raison des multiples projections de liquides auxquels ils seront exposés.
Pétards, feux d’artifice et bouteilles en verre sont des objets interdits. En cas de pluie, un poncho en plastique, très tendance au Brésil, est préférable à un parapluie, qui gênera la vue.
Il est préférable de réserver son hébergement à l’avance, car une fois sur place, tous les hôtels, auberges ou autres lieux d’accueil seront déjà tous pris d’assaut.

Les lieux les plus prisés des festifs sont Ipenema et Copacabana.

Des agences de voyages proposent également des prestations comprenant l’hébergement et la participation aux défilés, avec fourniture des costumes et répétition de danse.

Se déplacer en avion au Brésil : les vols internes

Pour la plupart des personnes, le Brésil est une destination paradisiaque.

Véritable symbole de l’Amérique du Sud, le pays est en effet une destination touristique absolument incontournable, et les raisons ne manquent pas pour le découvrir : culture, patrimoine, gastronomie, paysages, etc. Cependant, avec ses 200 millions d’habitants et ses 8,5 millions de km² de superficie, les déplacements peuvent rapidement devenir problématiques s’ils n’ont pas été prévus avant le voyage.

avion bresil

De ce point de vue, l’avion représente sans aucun doute le moyen de locomotion le plus adapté : de nombreux vols internes sont en effet proposés chaque jour, ce qui permet d’organiser avec sérieux ses trajets et de visiter tout ce qu’on juge intéressant.

Tout d’abord, il convient de souligner le fait que l’avion ne coûte pas nécessairement beaucoup plus cher que les autres moyens de transport, comme le bus par exemple, lorsqu’il s’agit de rallier une région éloignée du pays. Cependant, une règle est à respecter afin d’obtenir les meilleurs prix possibles : il faut s’y prendre longtemps à l’avance. Afin de trouver le meilleur rapport qualité/prix, prenez le temps de vous renseigner auprès de l’ensemble des compagnies aériennes couvrant le pays : un voyageur bien informé est un voyageur en sécurité.

avion bresil

Le Brésil Air Pass peut représenter une solution intéressante si vous comptez vous déplacer plusieurs fois au sein du pays, dans des zones assez éloignées les unes des autres. Ce système, qui est proposé par quelques agences de voyages, vous permet d’acheter en une seule fois un carnet constitué de plusieurs billets de vols pour les destinations que vous avez ciblées au préalable. Attention, certaines compagnies ne proposent ce service qu’aux clients qui sont arrivés au Brésil en utilisant un vol de leur compagnie. De la même manière, la modification d’une ou de plusieurs des destinations parmi celles que vous aviez choisies au moment de la commande reste possible, mais celle-ci entraîne un surcoût. N’hésitez pas à vous renseigner auprès des différentes sociétés concernées afin de connaître les détails de leurs programmes, en vous connectant sur les sites internet dédiés ou en les appelant directement.

Par ailleurs, il convient de noter que dans les régions les moins peuplées, comme l’Amazonie par exemple, un autre système peut se révéler particulièrement utile : il s’agit des taxis aériens. Ces derniers ont l’avantage de pouvoir vous déposer dans des lieux que les avions de ligne classiques ne desservent pas. Attention cependant, les prix sont parfois élevés. De plus, prenez le temps de bien vérifier la sûreté de ces petits avions, ainsi que l’état des pistes d’atterrissage et de décollage qu’ils empruntent. Au-delà du prix, la sécurité doit bien évidemment demeurer votre préoccupation essentielle, pour vous et vos proches.

Savoir prendre le train

Vous partez en voyage au Brésil ?

Vous cherchez des modes de transport économiques ? Ce vaste pays d’Amérique du Sud n’offre pas un réseau ferré très important. D’un point de vue financier, le déplacement en train est l’une des meilleures solutions. Cependant, il n’existe que certaines lignes en service pour le transport de voyageurs.

Quelques conseils vous seront utiles avant de prendre votre billet.

Comment faire pour prendre le train au Brésil ?

train bresil

Si vous vous imaginez que le Brésil est similaire à la France concernant les déplacements ferroviaires, vous allez vite déchanter. Vous ne pourrez l’utiliser que dans la Santa Catarina, dans la banlieue de Rio de Janeiro, ou pour certains trajets bien précis (comme sur la ligne Tiradentes – Sao Joao del Rei et Mariana – Ouro Preto). Pour ce faire, rendez-vous à la gare la plus proche et consultez le tableau d’affichage. Malgré ce que l’on pourrait penser le départ de votre convoi ne dépend pas seulement de l’humeur du conducteur, car d’autres facteurs rentrent en ligne de compte (état de la voie, vétusté du matériel). Comme dans de nombreux pays du Sud, il arrive que certains départs soient supprimés (ou retardés). Il convient alors de prendre son mal en patience et d’aller boire un soda en attendant l’arrivée hypothétique de votre rame. Pour les amoureux des trains, vous découvrirez d’antiques locomotives à charbon, crachant leur fumée noire, comme nous en rencontrions au siècle dernier dans la campagne française.

Les tarifs des trains au Brésil

Souvent les prix varient d’une province à l’autre (lorsque l’offre existe). Il y a trois classes dans les trains brésiliens : l’ « executivo » (luxe), qui correspond à la première en France, la « turistico » (l’intermédiaire) et la « convencional » (l’économique). Pour une liaison de Curitiba à Paranagua (soit une centaine de kilomètres), vous débourserez 30 réals brésiliens (soit environ 9,90 €) si vous prenez un billet executivo, et respectivement 25 réals (soit 8,25 €) et 20 réals (soit 6,60 €) pour les deux autres classes.

Les avantages et les inconvénients

train bresil

Outre le côté financier, les amoureux des trains seront ravis de voire évoluer d’anciennes machines à vapeur et de découvrir des paysages grandioses. Sur certaines lignes, le voyageur pourra contempler de petites gares désaffectées, perdues dans la nature, qui témoignent d’une époque révolue. Il s’agit là de l’unique avantage de ce mode de déplacement au Brésil, car vous vous apercevrez rapidement que l’offre est quasiment inexistante. De nombreuses lignes sont désaffectées et les quelques convois qui circulent avancent souvent à une vitesse de tortue, voire d’escargot.

Les autocars remplacent les trains dans cette région du monde et ils sont rapides et très économiques.

Principales compagnies de bus au Brésil :

Comment louer une voiture au Brésil ?

Vous êtes un passionné de voyage ?

Vous prévoyez de partir dans le cinquième plus vaste pays du monde, qui s’étale sur plus de 8 millions de kilomètres carrés, et qui n’est autre que le Brésil ?

Force est de souligner qu’un vaste réseau routier de près de 1,7 millions de kilomètres, vous y attend pour parcourir l’ensemble du pays telle que seulement une infime portion de 95 000 kilomètres est goudronnée. C’est énorme, certes, cependant, une multitude d’options intéressantes s’offrent à vous pour visiter le territoire et optimiser vos périples, notamment la location de voiture.

location voiture bresil

Les agences de location de voitures

Trouver une agence de location de voitures au Brésil n’est pas difficile. Dès que vous arrivez à destination, quel que soit votre aéroport d’atterrissage que ce soit celui de Brasilia, de Rio de Janeiro ou de Sao Paolo, vous pouvez vous rendre directement auprès des sociétés de locations, sans à avoir à sortir de l’enceinte.

Vous avez le choix entre Localiza et Unidas, de sérieuses agences nationales de location ou Hertz et Avis, des compagnies internationales beaucoup plus avantageuses en termes de tarifs. Suivant vos envies, plusieurs modèles de voiture peuvent être mis à votre disposition en passant par l’économique, la compacte, l’intermédiaire, la berline et le luxe.

Les conditions de location

La location de voitures au Brésil est soumise à certaines conditions. Tout d’abord, l’âge minimum du conducteur admis est généralement de 25 ans, à quelques exceptions près de la compagnie Avis ou de certaines sociétés de locations qui autorisent la location aux personnes de 21 ans et plus. En outre, la possession de permis de conduire international et national, délivré dans votre pays de provenance est obligatoire. Et enfin, pour le paiement, la carte bancaire utilisée doit être au nom du signataire du contrat.

Les tarifs de location

location voiture bresil

Suivant le modèle de voiture que vous avez choisi, la durée et l’agence de location, la ville de retrait de la voiture ainsi que vos destinations, les prix moyens varient entre 30 euros à 300 euros la journée, assurance minimum comprise. Les voitures tout-terrain sont les plus onéreux et plus difficiles à trouver. Il est fortement recommandé d’opter pour les forfaits qui proposent le kilométrage illimité, la protection tous risques et la protection en cas de vol ainsi que l’assurance responsabilité civile, avec remboursement de la franchise de préférence.

Les avantages et les inconvénients de la location

Louer une voiture au Brésil présente de nombreux avantages à savoir l’indépendance, la non –obligation de se plier aux contraintes horaires et aux attentes qu’imposent les autres moyens de transports comme le bus ou le métro ainsi que la possibilité de s’arrêter là où vous voulez et quand vous voulez.

Toutefois, elle présente des inconvénients majeurs liés à l’insécurité, la rareté des panneaux de signalisation, au mauvais état des routes : présence massive de nids-de-poule, déformation de chaussées, etc.

Le top 10 des activités incontournables au Brésil

copacabana 3

Rio de Janeiro

Outre ses plages (Copacabana, Ipanema, etc), Rio est une ville aux multiples visages. Le quartier Santa Teresa témoigne des heures glorieuses de la ville quand les favellas font état d’une autre réalité. Monter au Christ Rédempteur ou accéder au Pain de Sucre permet de jouir d’un panorama exceptionnel sur toute la baie, notamment au coucher du soleil.

Ilha Grande

Cette île, accessible en bateau depuis Rio, est un paradis sans voiture. La forêt tropicale et les magnifiques plages, les cascades et les petits villages de cabanes sont un véritable enchantement pour les amoureux de la nature.

Sao Paulo

Il s’agit de la plus grande ville du pays, elle en est la capitale économique. Ville préférée des noctambules, près de 30 000 restaurants, bars et clubs de tous styles y sont ouverts jour et nuit.

Les chutes d’Iguazu

Au milieu de la forêt tropicale, 275 cascades s’élancent à cheval sur la frontière entre le Brésil et l’Argentine sur plus de trois kilomètres et 90 mètres de hauteur. Le vacarme qu’elles dispensent leur confère un côté encore plus impressionnant.

Brasilia

L’architecte Oscar Niemeyer a construit la plupart des édifices de cette cité du futur. La cathédrale Metropolitana et le Teatro Nacional en sont deux parfaits exemples, mais on trouve partout dans la ville d’autres bâtisses du même architecte.

Pantanal

Il s’agit d’une zone humide au coeur du Mato Grosso. On peut y observer une faune sauvage abondante, notamment le jaguar. Dans les plaines alluviales les rencontres avec les autochtones sont aisées.

L’Amazonie

Une des plus importantes réserves naturelles du monde à découvrir à pieds, en bateau, en pirogue à moteur ou même en avion depuis Manaus. Il faut y passer une nuit pour appréhender l’ambiance de cette jungle tropicale.

Parc National des Lençois Marahnenses

Partir à la découverte de ce désert de dunes de sable blanc à pieds, en 4-4 ou en buggy laisse un souvenir impérissable. Les plages désertes et les lagunes d’eau claires disséminées çà et là sont des invitations à la baignade.

La Chapada Diamantina

Situé dans l’état de Bahia, ce Parc National offre un paysage de basses montagnes, de canyons et de cascades d’eau pure. Les morros sont des montagnes à sommet plat. La vue du Morro do Pai Inacio au coucher du soleil est époustouflante.

Salvador

C’est une ville coloniale portugaise où se déroule un des plus beaux carnavals du Brésil. Le quartier historique du Pelourinho est une suite de demeures coloniales aux couleurs vives. Dans cette ville afro-brésilienne on peut assister à des démonstrations de capoeira ou des séances de candomblé.

Le meilleur de la gastronomie brésilienne

La gastronomie brésilienne s’est construite sous de multiples influences, à la fois portugaises, indiennes et africaines, mâtinées d’apports italiens, juifs, slaves ou encore arabes. Il en résulte une cuisine extrêmement riche, variant d’une région à l’autre, généreuse avec des plats copieux, haute en saveurs, chaleureuse et ensoleillée comme la culture brésilienne.

gastronomie bresil

Voici les mets incontournables lors d’un voyage au Brésil.

Les mets de la gastronomie brésilienne

Les plats brésiliens sont principalement préparés à base de haricots, dont il existe de multiples variétés, et de riz. Ils sont accompagnés de viande de bœuf, laquelle peut être séchée au soleil, notamment au Nordeste avec la carne de charque. Le plat national est d’ailleurs la feijoada. A base de viande de porc et de bœuf, il est accompagné de chou vert, de riz, de haricots noirs et de farofa, ainsi que d’oranges fraiches. Selon la légende, on doit ce plat très consistant aux esclaves, qui récupéraient les restes de viande délaissées par leurs maîtres pour en faire un ragoût avec du riz et de la farine de manioc.

En Amazonie, il sera possible de déguster de la viande de caïman, appelé le Jacaré, ou pour les plus hésitants un Pato no Tucupi, plat de canard, d’ail, d’herbes amazoniennes et de jambu.

Présent dans tout le pays, l’arroz com feijão est un mélange de riz et de haricots, généralement saupoudré de farine de manioc. Au Nord, on trouvera le pato au tucupi, un plat de canard cuit dans une sauce au manioc. Bahia est célèbre pour l’acarajé, boulette de pâte de haricots concassés, fourrée d’une sauce pimentée à base de crevettes séchées et de vatapa, puis frite.

gastronomie bresil

Bien évidemment, le Churrasco, barbecue à la brésilienne exporté par les gaúchos dans tout le pays, est à découvrir, avec de la viande de bœuf mais aussi de la volaille, principalement le poulet et la dinde. Le dimanche, il n’est d’ailleurs par rare de tomber sur des barbecues géants, activité conviviale favorite.

Pour les adeptes du poisson et des fruits de mer, le moqueca de camarao est incontournable ; servi dans un grand plat en terre cuite, il s’agit d’un mélange de crustacés, de légumes et de condiments, cuits dans du lait de noix de coco et de dendê, l’huile de palmier. Autre possibilité exotique, le Pacu est un poisson brésilien, cousin du piranha.

Les boissons brésiliennes

gastronomie bresilLes amateurs de bières se tourneront vers l’Antarctica ou la Brahma, toujours servies bien glacées. L’alcool typique du Brésil, la cachaça, fabriquée à partir de la canne à sucre permet de préparé le célèbre cocktail Caipirinha, à base de citron vert macéré, de sucre, d’eau et de glaçons.

La variété de fruits et légumes du Brésil permet la préparation de très nombreux jus ; c’est l’occasion de découvrir des produits typiques du pays, certains connus et d’autre beaucoup moins : papayes, mangues, ananas, noix de coco, açai, cupuaçu, jabuticaba, graviola ou encore fruta do condi.

Le Coca est délaissé au profit du Guaraná, soda très rafraichissant préparé à base de cette plante amazonienne.

Sans oublier bien sûr le Cafezinho, le café brésilien, mais aussi le mate, équivalent du thé européen, réalisé à partir des feuilles de yerbà maté.

Où découvrir la gastronomie brésilienne ?

Les Charrascaria, restaurants de grillades, permettront de profiter d’un barbecue. A travers tout le pays, de nombreux casa de suco, bars spécialisés, seront l’occasion d’une halte rafraichissante et saine. A Salvador, le quartier du Pelourinho est réputé pour ses stands d’acarajé. Les foires et les marchés proposent les célèbres pasteis, beignets frits, farcis au bœuf, au poulet, au fromage ou encore aux légumes. Avoir l’occasion de déjeuner chez l’habitant est également une excellente manière de découvrir la gastronomie brésilienne.
Le restaurant D.O.M., à Sao Paulo, est une adresse très réputée, grâce à son chef, Alex Atala, qui a su moderniser la cuisine brésilienne pour lui donner un souffle nouveau. Il a été distingué par le S.Pellegrino World’s 50 Best Restaurants comme le 6e meilleur restaurant du Monde.

Le Brésil du nord au Sud : tout savoir sur Rio

Pourquoi Rio ?

Rio de Janeiro est l’une des plus grandes métropoles du Brésil. Passer des vacances à Rio, c’est profiter d’un ensoleillement optimal, de superbes plages et d’une ambiance nocturne sans pareil avec les bars de nuit, les fiestas, les discothèques et les soirées sur la côte sur les terrasses des restaurants pleins à craquer.
Après avoir accueilli les Journées Mondiales de la Jeunesse en 2013 et la Coupe du monde de football en 2014, Rio s’apprête à accueillir, en 2016, les Jeux Olympiques d’été. Il n’y a pas à dire, la ville attire. Elle attire pour son caractère mythique, sa richesse, son dynamisme. Rio est un centre d’impulsion mondial.

rio de janeiro

Dominée par l’immense statue du Christ Rédempteur, elle continue de séduire chaque année des millions de touristes attirés par le soleil et la joie de vivre de ses habitants.

Où dormir à Rio de Janeiro ?

Il faut être honnête, les hôtels à Rio, ce n’est pas donné. Et pour cause : les touristes viennent majoritairement d’Amérique du Nord et d’Europe occidentale, et ils ont de l’argent. Alors pourquoi proposer des prix à la baisse? Aucune raison, pour les hôteliers. En revanche, vous pouvez trouver à vous héberger pour pas cher. Pensez d’abord aux auberges de jeunesse du réseau HI: ces auberges sont parfois situées dans des appartements inclus dans des immeubles, et peuvent coûter environ 15 euros la nuit. Par contre, il ne faut pas être trop exigeant sur la propreté. Vous pouvez aussi trouver des auberges appartenant au réseau YIH, qui possèdent leur propre bâtiment, mais c’est pareil: dortoirs mixtes, douches pas toujours propres, pour un prix minime.

rio de janeiro

Cela dit, il existe des hôtels pas chers et bien situés, comme le Windsor Copa Hotel, trois étoiles, proche de la plage de Copacabana, l’Ipanema Inn, trois étoiles également,
près de la plage du même nom, et l’hôtel Ibis de Botafogo, deux étoiles, à la portée de toutes les bourses.

Où manger ?

Vous n’envisagez tout de même pas un séjour à Rio sans manger au moins une ou deux fois dans l’un des nombreux restaurants gastronomiques que compte le centre ville, avec terrasse et vue sur la mer. Le Resto Ipanema et le Marius Crustaceos sont deux restaurants que j’ai testés et vraiment approuvés! On a le choix entre de la cuisine brésilienne typique, mais aussi de la cuisine internationale, des fruits de mer locaux et plein d’autres excellents produits que l’on déguste au coeur d’une ambiance animée. Pour cela, il vaut mieux y manger le soir, toujours plus dynamique et festif que la journée où il fait souvent beaucoup trop chaud.

Que visiter à Rio ?

Parmi les lieux les plus incontournables, la fameuse plage de Copacabana: l’une des plus grandes et des plus fréquentées du pays. On n’y va pas forcément pour sa beauté, mais surtout parce qu’elle est célèbre. Cela dit, on peut y rester des heures, grâce aux fast food implantés tout près et aux multiples activités disponibles sur la plage: char à voile, ski nautique, plongée sous-marine…
Pour vos visites culturelles, allez voir la cathédrale: elle n’a rien à voir avec celles que nous connaissons. D’un point de vue architectural, et de loin, la cathédrale de Rio ressemble à un building: on jurerait que s’y trouvent les sièges sociaux des plus grandes entreprises mondiales. Mais non, c’est bien une cathédrale, où se déroulent de vrais offices et de vraies processions! C’est sa forme qui impressionne: c’est une cathédrale typiquement moderne (milieu du XXe siècle).
Pedra da Gavea est une montagne qui domine Rio et dont la forme est celle d’une tête sculptée. Pour y accéder, il suffit de traverser le jardin botanique de la ville. C’est du sommet de cette montagne (900 mètres d’altitude) que se pratiquent les principales activités aériennes comme le parapente.

L’un des plus beaux quartiers de Rio que j’aie visités est le quartier de Santa Teresa. Avec ses ruelles pavées et ses bâtiments aux formes anarchiques, Santa Teresa offre une image de la ville brésilienne qui n’est pas celle dont nous nous faisons habituellement. C’est une sorte de quartier historique. Pour y aller, prenez le tramway et arrêtez-vous de temps à autre pour admirer les superbes panoramas sur la montagne et la mer (telle la baie de Guanabara).

Le Brésil du nord au Sud : tout savoir sur Salvador de Bahia

Débarquer à Salvador de Bahia

Lorsque l’on pense à Salvador de Bahia, située sur la côte Atlantique, on ne peut s’empêcher de s’imaginer les plages paradisiaques et l’ambiance métissée de la ville. Bahia attire pour son côté exotique, son ensoleillement, ses températures élevées, son ambiance méditerranéenne.

salvador de bahiaSalvador de Bahia, on y vient pour passer des vacances balnéaires, mais aussi pour découvrir les profondeurs naturelles des alentours et le centre historique de la ville. Bahia, qui fut un temps la capitale du Brésil, est encore très marquée, dans sa physionomie, par la présence portugaise.

Que faire à Bahia ?

La première activité à laquelle on pense lorsque l’on se rend à Salvador de Bahia, c’est sans doute la plage. Les plages brésiliennes n’ont pas volé leur réputation et leur caractère mythique: même si les plages de Bahia ne sont pas au niveau de celles de Rio, elles conservent un côté exotique et envoûtant qui peut retenir le touriste pendant des heures. La ville, située dans la Baie de tous les saints, est par ailleurs une grande station balnéaire qui dépasse même les limites de Bahia. Si vous avez apprécié les plages situées dans la ville même, vous devrez continuer vers le nord pour découvrir des baies tout aussi charmantes, notamment Praia do Forte, petit village de pêcheurs qui attire régulièrement beaucoup de touristes.
Si vous aimez le tourisme culturel, Bahia ne vous décevra pas non plus. Cette ville portugaise d’origine coloniale abrite de nombreuses constructions des XVIIe et XVIIIe siècles: dans le quartier du Pelourinho, centre historique classé au patrimoine mondial de l’Unesco, vous trouverez une concentration de maisons et d’églises baroques et colorées, de rues à angles droits succédant aux ruelles pavées, et de bâtiments coloniaux d’un blanc éclatant. Ce trésor architectural est à visiter de jour comme de nuit: le soir, à la nuit tombée, les monuments illuminés vous donneront une impression magique augmentée de l’ambiance festive qui anime les rues.
Le mardi soir, vous ne manquerez surtout pas les festivités du Pelourinho, constituées par un défilé des orchestres de batucada: il ne vous faudra pas beaucoup de temps pour vous fondre dans cette ambiance brésilienne et métissée.

salvador de bahia

Où dormir ?

Ceux qui ont un petit budget peuvent dormir pour 15 à 20 euros la nuit. Bon, d’accord, ce n’est pas un hôtel de luxe, mais une simple auberge de jeunesse composée de dortoirs parfois de douze lits, avec des locaux et sanitaires pas toujours très propres. Ces auberges sont nombreuses dans Bahia: elles appartiennent au réseau YIH.
Vous avez aussi la possibilité de camper, grâce aux nombreux campings situés au nord ou au sud de Bahia, avec presque toujours une vue sur la mer. Ces terrains de camping ont l’avantage d’être situés au vert mais à deux pas de la ville, et reliés au centre par le bus.
Outre les auberges de jeunesse et les campings, il est possible de dormir dans des endroits beaucoup plus propres mais un petit peu plus chers, sans pour autant vous ruiner. L’Hotel Sol Bahia, situé dans le centre, propose des chambres à partir de 50 euros la nuit. C’est un prix tout-à-fait abordable quand on voit la moyenne des prix des hôtels à Bahia (environ 200 euros). L’Hotel Sol Bahia est en plus de cela un hôtel agréable et convivial, avec grande salle de séjour et restaurant gastronomique. Le Fiesta Bahia Hotel est lui un peu plus cher (environ 70 euros la nuit), mais il est situé à deux pas de la plage et comprend des chambres fonctionnelles et équipées (TV, Wi Fi).

Où manger en ville ?

Parmi les meilleurs restaurants où j’ai mangé à Bahia, je vous en citerai deux: le Cantina da Lua, qui propose des spécialités brésiliennes et des fruits de mer, et, le top du top, le Jardim das Delicias, qui sert des assiettes colorées de divers fruits et légumes exotiques et composées des saveurs de la mer et des épices locales.
Pour les pressés, il y a toujours les fast foods, alors tant qu’à faire, autant se rendre dans les meilleurs! Le Coco Bahia Pizzeria e Tapiocaria sert des pizzas et des spécialités brésiliennes servies rapidement, et même à emporter pour ceux qui préfèrent les déguster sur la plage.

Le Brésil du nord au Sud : tout savoir sur Brasilia

Les destinations exotiques sont de plus en plus appréciées par de nombreux touristes qui sont à la recherche d’originalité et qui souhaitent découvrir de nouveaux horizons mais aussi pour aller à la rencontre de peuples aux us et coutumes différents des leurs.

Les régions d’Amérique du sud sont particulièrement choisies comme destination vacances par les européens car les tarifs affichés par certaines compagnies aériennes sont de plus en plus attractifs et les séjours sont souvent abordables.

brasilia

Brasilia fait partie de ces destinations de rêve et nombreux sont ceux qui optent pour un séjour dans cette ville, tellement fascinante et qui passe pour être une des plus modernes au monde. Visiter cette ville c’est partir à la découverte de sites touristiques absolument magnifiques.

Brasilia

Brasilia est la capitale fédérale du Brésil et elle a été créée seulement en 1960. Située à un peu plus de 1000 mètres d’altitude, au centre ouest du Brésil, Brasilia bénéficie d’une architecture moderne ce qui lui a valu d’être inscrite au patrimoine de l’UNESCO. C’est dans cette ville que sont regroupés les plus grands centres d’intérêt du pays, c’est-à-dire les ministères, le congrès, le sénat, les institutions bancaires ainsi que les ambassades. La ville comprend également de beaux quartiers résidentiels, des centres commerciaux, des hôtels ainsi que de nombreux restaurants. Une ambiance calme règne dans les rues de Brasilia et le touriste se sent en sécurité grâce à la présence de policiers qui assurent des permanences régulières.

Les sites à voir à Brasilia

brasilia

Le voyageur qui découvre la ville, peut se rendre dans ses différents sites, tels que les monuments religieux, la cathédrale de Brasilia à l’architecture imposante et qui appartient au patrimoine culturel de l’UNESCO, ou encore la première église de la ville, Notre-Dame de Fatima. D’autres structures méritent le coup d’œil, le palais de l’aurore, la résidence présidentielle, la place des trois pouvoirs ou encore le Panthéon de la patrie, érigé en hommage aux brésiliens qui ont combattu pour la liberté et la démocratie. Pour ceux qui désirent mieux connaitre Brasilia, il leur est conseillé d’aller voir les différents musées de la ville qui relatent son histoire. On peut apprécier la vue sur Brasilia à partir de la tour de télévision d’une hauteur de 75 mètres, l’accès y est gratuit. Enfin, le sanctuaire de Dom Bosco avec sa multitude de vitraux aux tons de bleu, mérite également d’être vu.

Les activités et loisirs à Brasilia

Pour ceux qui voyagent pour la première fois à Brasilia, il y a de nombreuses choses incontournables à voir et à faire. Je leur conseille de visiter le jardin botanique de Brasilia afin de découvrir la plus belle flore exotique du Brésil sans oublier le zoo qui comprend de ombreuses espèces d’oiseaux et de reptiles. On appréciera volontiers les balades dans le parc national de Brasilia qui est situé au nord de la ville. Ce parc abrite de nombreuses espèces menacées de disparition. Le parc dispose également de piscines naturelles pour les baignades. Un autre site qui ne manque pas d’intérêt est le lac Paranoà pour pratiquer des activités nautiques, effectuer une traversée en bateau tout en admirant le superbe pont Juscelino Kubitschek qui l’enjambe. Des vols en hélicoptère sont également proposés pour visiter la ville d’en haut en quelques minutes.

Comment se déplacer

Pour se déplacer à Brasilia, il existe deux moyens de transport, le métro et le bus. Si le métro ne comprend que deux lignes, en revanche, le réseau des bus desservant la ville est assez vaste. Cependant, pour faire la visite de la ville et aller à la découverte d’autres sites intéressants aux environs de Brasilia, je vous conseille de louer une voiture pour mieux apprécier le séjour.

Hébergement et gastronomie

Si vous souhaitez loger près des centres d’intérêt, je vous recommande l’hôtel Sonesta qui propose de nombreuses prestations, telles que la piscine, le sauna ainsi qu’une salle de fitness. Partir au Brésil, c’est aussi découvrir une gastronomie régionale mais aussi internationale. Le restaurant Alice propose des plats succulents et de très bons vins. Si vous souhaitez découvrir de nouvelles spécialités, je vous recommande le restaurant Intervalo. Si vous avez une préférence pour les fruits de mer, le restaurant O Espagnol sera parfait pour vous. Enfin, le restaurant Capitu, installé dans un joli décor, propose de la cuisine française.

Tout savoir sur Recife

Baignée d’un climat équatorial, c’est-à-dire à la fois chaud et humide, Recife trône sur la pointe est du Brésil. Originellement située sur deux îles, qui communiquent entre elles par des ponts, la ville s’est étendue vers l’ouest et le sud.

recife

Recife étonne par la richesse de son centre ville, le luxe et la splendeur de ses buildings, et en même temps par la pauvreté qui frappe les banlieues nord, qui abritent des favelas.

Quand partir à Recife ?

Le Brésil étant situé dans l’hémisphère austral, les saisons sont inversées par rapport à l’Europe. L’été austral s’étend donc de décembre à mars, et l’hiver de juin à septembre. Cependant, Recife connaît une faible amplitude thermique sur l’année: les températures moyennes vont de 24 degrés, l’hiver, à 27 degrés, l’été. Par contre, la saison des pluies est fortement marquée à Recife: elle s’étend de mars à août, puis elle est immédiatement suivie par la saison sèche.

Les plages de Recife

recife

La première activité à faire lorsque l’on se rend à Recife, c’est la plage et tout ce qui s’y rattache : si Recife attire toujours autant de touristes, c’est bien grâce à la beauté de ses plages, à sa mer azur et limpide, et à toutes les activités qui y sont disponibles. Sur la plage de Boa Viagem, l’une des plus grandes de la ville, vous pourrez faire du char à voile, du ski nautique, du bateau à vapeur, de la plongée sous-marine… Mais aussi lézarder à l’ombre des hauts buildings qui surplombent la plage.
La ville abrite plein d’autres plages tout aussi fréquentées, sur lesquelles on passe facilement la demi journée, voire plus : le soleil, l’ambiance, la température de l’eau, tout nous retient sur ces plages!

Le carnaval

Bien que celui de Rio soit le plus connu, le carnaval de Recife mérite lui aussi qu’on s’y arrête. Le carnaval de Recife se déroule tous les ans dans une ambiance bon enfant, sans connaître les déferlements de violence qui marquent le carnaval de Rio. C’est un défilé à taille humaine de masques et de couleurs, mais aussi de camions sur lesquels jouent des groupes de musique, et qui animent la ville dans la semaine précédent le Mardi Gras.
Quand on a la chance de se trouver à Recife un 24 juin, on ne manque pas la fête de Sao Joao: cette fête, qui célèbre la Saint-Jean, est marquée par des danses et par la vente de plats régionaux typiques.

Visiter la ville en bateau

Recife est construite sur plusieurs îles: son centre historique, déjà, est situé sur deux îles. Il est possible de visiter une partie de la ville en bateau, sur les rivières qui jalonnent la ville: on part ainsi à la découverte du patrimoine urbain et historique de cette ville portugaise, dont l’architecture est encore très marquée par la présence coloniale. Les promenades en bateau peuvent se transformer en visites véritablement insolites: on passe par des endroits dont on ne soupçonnerait jamais l’existence, parce que peu touristiques; et on découvre des aspects de la ville que les brochures touristiques ne nous vendent pas.

Où dormir ?

A Recife, on n’a jamais de problème pour trouver des hébergements pas cher. Si on a un tout petit budget, on peut dormir à l’arrachée dans une auberge de jeunesse pour pas plus de 20 euros la nuit. Mais si on veut un minimum de confort, il y a beaucoup d’hôtels deux ou trois étoiles qui restent abordables financièrement.
L’Hotel Veraneio, deux étoiles, est à partir de 50 euros la nuit. Accueil chaleureux, grande salle commune, restaurant convivial: que demander de plus?
L’Inter Hotel, 50 euros la nuit également, est à quelques pas de la plage de Praia de Boa Viagem. D’extérieur, ça ne paie pas de mine, mais à l’intérieur c’est tout confort, avec chambres équipées du Wi-Fi et de la TV.

Où se restaurer ?

Côté resto, je ne saurais que vous conseiller le Ponte Nova, qui n’est franchement pas cher et qui fait découvrir aux touristes les spécialités brésiliennes. En plus, il a une belle terrasse, avec vue sur la mer et sur la plage. Ambiance méditerranéenne garantie: mojitos, fruits de mer, épices, soleil, plats colorés… Autre lieu incontournable: le Biruta Bar, avec sa musique d’ambiance.